samedi 30 avril 2011

La journaliste Lara Logan violée par les mains de 200 à 300 hommes place Tahrir le soir de la chute Moubarak : "ils se sont réjouis de ma peine et de ma souffrance, ça les a incités à encore plus de violence"

L'agression sexuelle, brutale et opportuniste de Lara Logan - un incident gênant qui va à l'encontre de ce que les médias voulaient désespérément que soit la révolution égyptienne : un évènement heureux  - cette agression sexuelle est pour beaucoup d'Occidentaux une prise de conscience du  traitement déplorable et du harcèlement constant subi par les femmes indigènes ainsi que les femmes étrangères en Égypte.

Et comme nous l'avons vu, cette pratique persiste en raison de la mentalité ambiante qui veut que les femmes ne sont que la propriété des hommes et qu'elles sont à tout le monde en public. Cette même mentalité a une capacité illimitée à blâmer la victime pour avoir prétendument enfreint les restrictions islamiques sur la tenue vestimentaire et le comportement, comme par exemple l'ont fait des internautes musulmans ouvertement et avec véhémence ici

La faute est placée presque entièrement sur la femme qui doit  éviter de «provoquer» le harcèlement, ou pire. Ce n'est pas la mentalité moderne, qui soutient les démocraties stables, non seulement en raison de l'absence d'égalité, mais parce que l'autonomie gouvernementale dans une société ne peut survivre sans le gouvernement de soi sur le plan individuel : pas d'excuses, pas d'esquive de la responsabilité.

Mme Logan décrit avec pudeur ce qu'elle a subi ce soir là place Tahrir au Caire dans le New York Times ici et dans une interview sur CBS dont le texte intégral est traduit ici




Hamas: "Ni reconnaissance - ni négociations" avec Israël. Le Fatah vient de conclure un accord de gouvernement avec le Hamas.

Palestinian Media Watch

par Itamar Marcus et Barbara Crook
(Al Hayat Al Jadida est le journal OFFICIEL de l'autorité palestinienne)

Hier, l'Autorité palestinienne du Fatah et le Hamas sont parvenus à un accord de réconciliation et d'unification, même si le Hamas n'a pas accepté de reconnaître Israël. Israël a condamné l'Autorité palestinienne en disant qu'ils ont à choisir entre la paix avec Israël et la paix avec le Hamas.


Ce qui suit sont des réactions du Fatah et le Hamas:

"Le Fatah et le Hamas ont annoncé hier qu'ils ont conclu un accord de réconciliation, il y aura un gouvernement de transition qui sera chargé de préparer les élections à la présidence et pour le parlement qui auront lieu dans un an ... Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a dit, ' L'Autorité palestinienne a à choisir entre la paix avec Israël ou la paix avec le Hamas. La paix est impossible avec tous les deux.
Le Hamas tente de détruire Israël, et envoie des missiles sur nos villes et nos enfants. "

[Le chef adjoint du bureau politique du Hamas, Moussa] Abou Marzouk a précisé que pendant les négociations entre le Fatah et le Hamas durant ces derniers 18 mois, il y avait «des discussions sur le thème de la plate-forme politique du gouvernement d'union, et le débat portait sur les conditions du Quartet. Maintenant, le Quatuor est obsolète, ainsi que ses conditions, et nous n'avons pas mentionné [le Quartet] ni ses conditions dans l'accord qui a été atteint. "

[Le Chef du Hamas] Mahmoud Azhar a déclaré que la plate-forme politique du Hamas est «pas de reconnaissance [d'Israël] et pas de négociations." Il a dit qu'il est sûr que les désaccords entre le Hamas et le Fatah sur le processus de paix n'aura aucune incidence sur le fonctionnement du gouvernement qui sera établi par le présent accord, parce que le but du gouvernement est de traiter des questions internes palestiniennes ...

Un porte-parole pour le président Abbas, Nabil Abou Rudena, a déclaré: «En réponse aux déclarations de Netanyahu, nous disons que la réconciliation palestinienne et l'accord qui a été signé aujourd'hui au Caire sont des questions internes palestiniennes."
[ Al-Hayat Al-Jadida , 28 avril 2011]

Les enseignants palestiniens refusent d'enseigner la shoah dans les écoles financées et tenues par l'UNRWA agence de l'ONU

PMW via Aschkel

Les employés de l’UNRWA des écoles palestiniennes ont annoncé leur « opposition catégorique » à l’enseignement de « l’Holocauste des Juifs » aux enfants palestiniens. Cette annonce faite par le Syndicat des employés de l’UNRWA a été diffusée en réaction à la décision de l’UNRWA d’inclure l’enseignement de l’Holocauste dans son programme scolaire sur le thème des « droits de l’Homme ». Selon le Syndicat des employés de l’UNRWA, enseigner la Shoah aux enfants palestiniens « brouillerait les esprits » des enfants.

Maroc: Rachid Nini , journaliste courageux et respecté , arrêté pour avoir critiqué la nomenclature pour corruption.


Rachid Nini, le directeur du quotidien Al Massae, a été placé jeudi en garde à vue sur ordre du procureur du Roi auprès de la cour d’appel de Casablanca.

Convoqué jeudi par la Brigade nationale de la police judiciaire, Rachid Nini aurait été informé qu’il était sous interdiction de quitter le territoire, avant de se voir placé en garde à vue pendant deux jours après avoir subi un interrogatoire qui a duré plusieurs heures.
Le journaliste aurait été interpellé pour avoir publié des informations en rapport avec la gestion de certaines institutions sécuritaires du Royaume et porté atteinte à des "personnalités publiques".


Il avait exposé des affaires de CORRUPTION....

vendredi 29 avril 2011

Hamas: les juifs sont la nation la plus méprisable

MEMRI via Jerusalem&religions

Ci-dessous des extraits d´un sermon du vendredi, prononcé par l´ancien ministre de la Culture du Hamas, Atallah Abu Al-Subh, et diffusé sur la télévision Al-Aqsa du Hamas le 8 avril 2011.

Atallah Abu Al-Subh : Quiconque est tué par un Juif reçoit la récompense de deux martyrs, parce qu´il aura subi la même chose que les prophètes [tués] par les Juifs[...]

Les Juifs sont la nation la plus méprisable, la plus indigne à ramper sur la surface de la Terre, car ils ont manifesté de l´hostilité pour Allah.[...]

Alla tuera les Juifs dans l´enfer du monde à venir, tout comme ils ont tué les croyants dans l´enfer de ce monde.[...]

Les Juifs tuent quiconque croit en Allah. Ils ne veulent voir la paix nulle part sur Terre.


La signification d'une réouverture de la frontière entre l'Egypte et Gaza

France2
Le nouveau gouvernement du pays "va prendre des mesures importantes pour aider à alléger le blocus dans les jours à venir", a annoncé vendredi le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil Al Arabi.

La majorité des égyptiens y compris les non fondamentalistes sont pour l'abrogation de la paix avec Israël.

La junte militaire au pouvoir ainsi que le probable futur président Amr Mussa sont des néo Nasseriens. Ils ne voient pas de danger pour eux de la part des frères musulmans égyptiens ni palestiniens (le hamas est la branche palestinienne des frères musulmans , un mouvement qui est mondial) , ils peuvent flatter les masses (ce sont des populistes) au détriment des USA et d’Israël.

Cette ouverture de frontière signifie l'intensification de l'armement du Hamas par l'Iran.
D'autant qu'un rapprochement egypto iranien se précise: achat du pétrole iranien, reprise de la ligne aérienne Le Caire Téhéran (arrêtée en...1979) , passage ouvert (sans inspection , prévue par l'ONU) du canal de Suez aux navires de guerre Iranien vers la méditerranée ( Syrie , Turquie) etc.

Le spectre d'une guerre egypto Israélienne se lève à l'horizon - les belliqueux ont 18mois d'opportunité: l’échéance des élections américaines et le probable remplacement d'Obama par quelqu'un de moins indécis-ce qui n'est pas difficile...

jeudi 28 avril 2011

Jordanie: le procés pour blasphème du caricaturiste danois est lancé. Quelle différence avec un régime islamique?

Al Arabyia

Le procés du caricaturiste danois de 75 ans Kurt Westergaard pour blasphème (une caricature de Mahomet) vient de commencer à Amman, Jordanie. Le procés se deroulera an l'absence de l'artiste qui refuse de faire connaissance avec les geoles Jordaniennes.

Et la Jordanie est un régime " pro occidental moderne modéré" qui permet un procés pour blasphème, imaginez un regime islamiste!

L'ambassadeur du Liban accusé de maltraiter l'employée de maison philippine, un cas classique dans son pays

L'Orient le Jour
L’ambassadeur libanais aux Etats-Unis, Antoine Chedid, est poursuivi en justice par son ancienne employée de maison, Aracli Montuya. La domestique philippine affirme avoir été insultée et maltraitée par la famille Chedid. Aracli Montuya accuse également l'ambassadeur de ne pas lui avoir verser de salaire minimum.

Aracli Montuya, une mère de dix enfants, a travaillé au sein de la famille de l’ambassadeur entre aout 2007 et septembre 2009, date à laquelle son contrat a été rompu sans préavis ni indemnités.

Selon son témoignage, elle travaillait 16 heures par jour, six jours par semaine pour un salaire de trois dollars de l'heure. Chedid lui aurait par ailleurs interdit de sortir de la résidence familiale à l’exception des dimanches.

Son contrat de travail spécifiait pourtant qu'elle bénéficiait de deux jours de repos par semaine. Une compensation pour les heures supplémentaires effectuées était également prévue ainsi qu’un mois de congé après deux ans de travail, des détails tous négligés par la famille

Turquie, les islamistes moderés au pouvoir veulent detruire un monument à la paix

Marianne2
En Turquie, une œuvre prônant l'amitié arméno-turque, le « Monument à l'Humanité », menace d'être détruite, selon le souhait du Premier ministre, du parti islamiste, l'AKP. Après un meeting réunissant les partisans de la sculpture, un peintre turc et son assistante ont été poignardés.

Sondage : 54% des Egyptiens veulent annuler la paix avec Israel. Un obstacle de plus à la guerre est tombé.

Le centre PEW vient de publier un sondage basé sur 1000 interviews en face à face dans differents endroits de l'Egypte, la mrge d'erreur est estimée à 4%

Voici les points qui me semlent interessants:

54% veulent annuller la paix avec Israel ( sans rendre le Sinaï pour autant...)



Que les egyptiens soient fondamentalistes ou pas ne change que peu leur rejet global de la paix avec Israel, même si la proportion des favorables à la paix est nettement superieure chez les modernistes c'est au detriment des indécis.






Seulemet 36% trouvent trés important que les Coptes puissent pratiquer librement leur religion



89% des egyptiens pensent que les LOIS doivent suivre strictement ou rester conformes à l'Islam.



75% des egyptiens ont une opinion favorable sur les frères musulmans

Syrie , les chars remplacent l'état d'urgence...un progrés pour les droits de l'homme?!?

Le midi Libre

Ils m’ont dit qu’il y avait plus de 200 morts, parmi eux des membres de notre famille. C’est un massacre, un vrai massacre !". Massalmeh, un commerçant syrien arrivé deux jours plus tôt en Jordanie pour ses affaires, pleure dans ses mains. Il vient de recevoir, par téléphone, de terribles nouvelles du pilonnage de Deraa, à 100 km au sud de Damas, foyer de la contestation en Syrie depuis le 15 mars.

Depuis lundi, plus de 3 000 soldats appuyés par des blindés et des chars sont entrés dans la ville. "Les tirs et les explosions n’ont pas cessé depuis lundi à l’aube. Des chars circulent dans la ville de Deraa, des hommes armés font des descentes dans des maisons et tuent les hommes (...) C’est un massacre, le monde doit nous aider", déclare un autre Syrien, qui souligne que l’électricité et l’eau ont été coupées. Des tireurs embusqués ont même tiré sur les réservoirs d’eau sur les toits, pour empêcher la population de les utiliser.

La Russie , la Chine et le ...Liban au secours du régime Syrien des Assad

L'Orient le Jour

L'initiative européenne en faveur d'une condamnation de la répression des manifestations antigouvernementales en Syrie a échoué hier au Conseil de sécurité de l'ONU en raison de l'hostilité de la Russie, de la Chine et du Liban. « Il n'y aura pas de déclaration », a déclaré à Reuters un diplomate siégeant au Conseil.

Encore une preve de l'inutilité et de linjustice de l'ONU!

Pseudo accord Fatah / Hamas en vue d'une reconnaissance de la "palestine" par l'ONU

Le Figaro et EoZ

Les deux frères ennemis palestiniens du Fatah et du Hamas ont annoncé mercredi soir au Caire avoir conclu un accord de réconciliation.
 ... Les pourparlers achoppaient notamment sur la tenue d'élections présidentielles et législatives. L'accord aurait résolu cette question: il prévoirait l'organisation d'élections dans un délai d'un an et la formation d'un gouvernement intérimaire. Parmi les points de litige réglés figure aussi l'intégration du Hamas à l'OLP, l'instance suprême de la cause nationaliste palestinienne.


Le Hamas a déclaré que Le Caire, qui jouait les médiateurs depuis plusieurs années (donc sous Moubarak) , accueillerait prochainement la cérémonie de signature.
 La perspective d'un vote par l'ONU de la reconnais­sance d'un État palestinien en septembre prochain a pu aussi pousser les deux mouvements à rechercher un accord.


Des incertitudes demeurent, tant les difficultés sont grandes pour former un gouvernement d'union entre un Fatah reconnu par la communauté internationale et un Hamas toujours au ban des nations, les deux mouvements continuant de s'opposer sur la nature des relations futures avec Israël.

Un peu d'histoire: en 1947 quelques mois avant le vote de l'ONU sur la partition les attaques arabes avaient totalement cessé. Ils montraient ainsi au monde leur capacité d'agir pacifiquement et de manière responsable. Ils voulaient demontrer q'un état unique dominé par les arabes serait capable de respecter et de proteger (comme l'Islam le leur réclame) les citoyens juifs du futur état.

Quelques heures aprés le vote pour la partition,  ils ont repris la violence contre les juifs (à l'epoque ils ne s'encombraient pas avec le terme "sioniste") .

Plus prés de nous, à quelques mois du retrait unilateral de la bande Gaza par Israel  le nombre de missiles à destination d'Israel a chuté brutalement ( de 1157 missiles en 2004 à 417 en 2005 )  pour reprendre l'intensité d'avant le retrait en 2006.


Maintenat les palestiniens sont confrontés à une nouvelle date butoir: le vote en Septembre de la reconnaissance de la Palestine par l'ONU. Ils leur faut convaincre les occdentaux de la disparition de  l'obstacle majeur, que même leur plus ardents avocats ne peuvent ignorer, à savoir l'absence d'unité physique idéologique et politique. Il leur faut donc un accord pour convaincre ceux qui n'attendent que cela.
La caracteristique majeure de cet accord est le côté vague, le Hamas a accepté "des elections dans un an" - aprés le vote de l'ONU...Rien n'est dit des relations à avoir avec Israel-le Hamas ne prevoit que des relations de type guerre/trêve.

Cet "accord" n'est qu'un ecran de fumée à destination des crédules. Aprés le vote de l'ONU ils se disputeront le pouvoir à nouveau et accuseront Israel tout en affirmant que pour que l'unité palestinienne devienne une réalité il faut d'autres concessions d'Israel. Ils diront que le nouvel "état" ne doit pas accueillir les refugiés palestiniens tant qu'Israel occupe une parcelle de son territoire.

dimanche 24 avril 2011

Gabriel Latner de Human Rights Watch met en cause les membres de la comission des droits de l'homme de l'ONU: il est censuré par le president


Defaite de Kadhafi à Misrata

Jordan Times

Suite aux bombardements de l'OTAN, l'armée libyenne quitte Misrata

Liban 7 estoniens kidnappés le mois dernier demandent de céder aux ravisseurs sur une vidéo

AFP

BEYROUTH — Sept Estoniens enlevés le mois dernier au Liban sont apparus sur une vidéo authentifiée mercredi, implorant les dirigeants libanais, jordaniens, saoudiens et français de les aider pour qu'ils puissent rentrer chez eux.
Cette vidéo a été mise en ligne tard mardi sur YouTube par un utilisateur identifié comme thekidnaper2011 ("le ravisseur2011", NDLR).
Le ministère estonien des Affaires étrangères a confirmé mercredi que les sept personnes apparaissant sur cette vidéo sont bien les ressortissants estoniens enlevés au Liban le mois dernier.
"Plusieurs organismes sont en train de chercher à savoir à partir d'où la vidéo a été diffusée sur internet", a déclaré à l'AFP la porte-parole du ministère Minna-Liina Lind, précisant que les images avaient été envoyées au ministère estonien mardi soir.
La vidéo, qui dure plus d'une minute, montre sept hommes parfaitement rasés en tenue de sport et qui semblent en bonne santé. Ils s'expriment en anglais et supplient à tour de rôle qu'on vienne les aider.
"Nous nous tournons vers vous, Premier ministre du Liban Saad Hariri, roi Abdallah d'Arabie saoudite, roi Abdallah de Jordanie, président français M. Sarkozy, s'il vous plait faites n'importe quoi pour nous aider à rentrer chez nous", a déclaré l'un d'eux.
"S'il vous plaît, donnez ce que (les ravisseurs) ont demandé (...), faites tout pour que l'on puisse rentrer chez nous, retrouver nos familles le plus tôt possible".
"C'est vraiment une situation difficile", a dit un autre. "S'il vous plaît faites n'importe quoi, tout ce qu'il faut pour que l'on puisse rentrer chez nous".

L'iran veut que l'Egypte renoue avec lui. L'Egypte n'est pas contre

AFP
"Nous avons déclaré que nous étions prêts à élever le niveau de nos relations avec l'Egypte et nous espérons que les responsables égyptiens, en tenant compte de nos échanges oraux et écrits, feront un pas courageux" dans ce sens, a déclaré M. Salehi lors d'un séminaire avec les ambassadeurs iraniens à l'étranger.

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Nabil al-Arabi, avait déclaré de son côté début avril que l'Egypte était prête à ouvrir "une nouvelle page" avec Téhéran "à condition que (les relations) soient basées sur le respect mutuel de la souveraineté de l'Etat et la non-ingérence dans les affaires intérieures de quelque manière que ce soit".

Kadhafi aurait investi 3.5milliards de $ dans...les mercenaires

The Daily Telegraph, comme simple exemple, a rapporté jeudi que le régime du colonel Mouammar Kadhafi a dépensé 3,5 milliards de dollars pour embaucher des centaines de mercenaires d'Afrique du Nord pour l'aider à lutter contre les forces d'opposition.

Le journal a indiqué qu'un ancien membre du régime de Kadhafi a participé aux négociations avant de se détacher et rejoindre les rangs de l'opposition, a présenté aux agents de "North Atlantic Treaty Organization" (OTAN) des détails d'un accord pour le recrutement de 450 combattants venus dans leur majorité de la région du Sahara occidental contestée entre le Maroc et le Polisario. Selon cet ancien membre du régime libyen, qui a requis l'anonymat, les mercenaires sont offerts des montants de l'ordre de 10.000 dollars pour combattre pendant deux mois dans les rangs des forces loyales au colonel Kadhafi, poursuit la publication, relevant que le deal avec les mercenaires a été conclu le mois dernier suite aux manifestations qui ont menacé de renverser le régime de Tripoli.

Le journal a ajouté que des responsables libyens ont également recruté des dizaines de rebelles du Niger et du Mali, qui ont des liens étroits avec le régime Kadhafi, observant que les responsables de l'OTAN ont reçu des rapports auparavant que le colonel Kadhafi s'est fortement appuyée sur des mercenaires étrangers pour défendre son régime, avant d'affirmer que "Al-Kadhafi utilise tous sescontacts dans la région d'apporter plus de mercenaires à la Libye pour défendre son régime."

samedi 23 avril 2011

Syrie: 90 morts hier, la levée de l’état d'urgence n'est que de la poudre aux yeux comme prévu.

Alarabyia

Le 25 Avril , fête nationale de la "Libération du Sinaï " en Egypte. Gaza est isolé, personne n'en parle

Wikipedia et le site de l'organisation de la libération de la Palestine le FPNP via EoZ

Oui, les Égyptiens célèbrent la "libération du Sinaï" alors qu'ils auraient pu fêter l'accord de paix qui a conduit à la restitution de la péninsule par Israël. A cette occasion le passage de Rafah unique point de passage avec la bande de Gaza sera fermé pendant plusieurs jours. Aucun journal n'en parle alors que la restriction du mouvement des palestiniens par Israël pour des raisons de sécurité ( à la Pâque 2002 il y eu 30 israéliens tués dont 21 de plus de 70 ans) provoque des commentaires acerbes de tous bords.

vendredi 22 avril 2011

Le pan-arabisme est la première victime des révolutions arabes

EoZ
Le Pan-arabisme, l'idée que tous les pays arabes finiront par n'en former qu'un seul ou au moins se confédérer , semble être à bout de souffle.

Le panarabisme a connu son apogée dans les années 1960, lorsque l'Egypte, l'Irak et la Syrie se sont  fédérées pour créer la République Arabe Unie.

Ce concept décline depuis ce temps là.

Mais les illusions quant à la puissance d'un front uni arabes ont persisté, principalement sous la forme de la Ligue arabe, qui se réunissait régulièrement et qui à chaque rencontre se traduisait par une condamnation d'Israël de rigueur et à peu près aucun autre point d'accord

Maintenant que le rôle de leadership de l'Égypte dans le monde arabe a disparu pendant qu'elle se débat pour découvrir sa propre identité, et dans le sillage des soulèvements d'autres pays arabes, même la Ligue arabe est en train de s'effondrer.

Un important sommet de la Ligue arabe qui devait avoir lieu le mois prochain à Bagdad a été reporté , aucune nouvelle date n'a été fixée, bien qu'ils parlent de Septembre.

La raison de ce report est que les Etats arabes membres de la Ligue se disputent les uns avec les autres. L'Irak est contre l'appui au gouvernement de Bahreïn, dans le soulèvement chiite,  par l'Arabie Saoudite et par les Emirats Arabes Unis  , l'Irak prend le parti de l'Iran.

Les bouleversements dans le monde arabe obligent à se consacrer sur des sujets autres que  la "Palestine" car chaque gouvernement doit effectivement penser à sa survie. L'excuse toujours prête de blâmer Israël pour tout ne peut plus servir les despotes arabes.

Bien que le panarabisme a été la plupart du temps une plaisanterie pendant des décennies, son successeur le plus probable n'est pas drôle du tout:c'est le pan-islamisme, une construction que l'Iran espère contrôler. L'Iran a également l'intention de vider  l'identité arabe de sens, en la couvrant sous la bannière de l'islam.

Bien qu'il soit trop tôt pour savoir dans quelle mesure l'Iran y parviendra - les siècles d'inimitié entre les arabes et perses ne peuvent être effacés si rapidement, ni la concurrence chiites sunnites ne peut être rafistolé de sitôt - il est clair que la République islamique est le gagnant initial tandis que le monde assiste à la mort du panarabisme.

mercredi 20 avril 2011

Syrie , les fusibles sautent, la contestation continue.

AMMAN (Reuters) - Le chef de la police de Banias, ville côtière du nord-ouest de la Syrie, a été arrêté après la mort de cinq civils dans la répression de manifestations pour la démocratie qui s'y étaient déroulées la semaine dernière, a rapporté mercredi un mouvement de défense des droits de l'homme.
L'observatoire syrien des droits de l'homme, qui cite des sources à Damas, identifie le responsable sous le nom d'Amjad Abbas. Le week-end dernier, les forces de sécurité avaient bouclé la ville après des manifestations contre le président Bachar al Assad et une attaque d'éléments pro-Assad contre un groupe qui gardait une mosquée.

Bachar Al Assad a donné l'ordre lui même de faire couler le sang des contestataires pacifiques. Il fait mine de se dissocier du crime. Les syriens ne sont pas dupes.

lundi 18 avril 2011

La suprématie de l'islam proclamée à Nazareth prés de l’église de l’Annonciation sur une immense affiche

Elder of Zyion

































Coran Sourate 3 verset 85 : "Quiconque cherche une autre religion que l’islam ne sera pas accepté. Et dans l’autre vie il sera parmi les perdants. "
Notez les hauts parleurs pour faire pénétrer la prière dans la l'Eglise. 

Meurtre de la famille du Rabbin Fogel à Itamar: deux palestiniens arrêtés ont avoué le crime

Les méprisables allégations de la responsabilité de travailleurs thaïs faites par le Fatah tombent à l'eau

 Nouvel Observateur


Deux jeunes Palestiniens, dont un mineur, ont été arrêtés pour le meurtre en mars d'un couple d'Israéliens et de leurs trois jeunes enfants dans une colonie du nord de la Cisjordanie, une tuerie qui avait choqué Israël et les Palestiniens."Les deux auteurs présumés du meurtre ont été arrêtés et ont avoué. Ils sont membres du FPLP (Front populaire de libération de la Palestine, gauche radicale), a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld. Cinq complices présumés ont également été arrêtés.

Le commandant local de l'armée israélienne, le colonel Nimrod Aloni, a toutefois écarté l'hypothèse d'un crime politique.

Les deux principaux suspects, Hakim Awwad, 17 ans, et son cousin Amjad Awwad, 19 ans, sont des habitants du village palestinien d'Awarta, à deux kilomètres de la colonie d'Itamar, où a eu lieu la tuerie.

Ils sont membres de la famille de Jibril Awwad, un militant du FPLP tué il y a quatre ans par l'armée israélienne à Naplouse. Quatre des cinq complices présumés appartiennent à la même famille, selon la police. Le cinquième, originaire de Ramallah, est un ami de la famille.



Les deux suspects auraient reconnu les faits
"Je dois féliciter les services de sécurité (...) un très bon travail a été réalisé dans cette affaire qui traduit notre engagement en faveur de la justice", a indiqué le Premier ministre dans un communiqué publié par son bureau dimanche. "Nous devons trouver les meurtriers où qu'ils soient", a-t-il ajouté.

Hakim Awwad et son cousin Amdjad ont été arrêtés respectivement les 5 et 10 avril, a précisé Micky Rosenfeld. Selon un document du Shin Beth obtenu par l'AFP, les deux Palestiniens ont reconnu les faits et ont participé à une reconstitution du meurtre. Ils n'ont pas encore été inculpés.

Dans la nuit du 11 au 12 mars dernier, un couple de colons implantés à Itamar, Ehud et Ruthy Fogel, avaient été poignardés à mort avec trois de leurs enfants, dont un bébé, un meurtre qui avait choqué profondément Israël.

Selon Micky Rosenfeld, la police et le Shin Beth ont établi que "les deux meurtriers, armés de poignards, ont d'abord tué deux enfants âgés de 11 ans et 14 ans de la famille Fogel, puis leurs parents, et enfin un bébé âgé de trois mois, puis sont repartis à Awarta en emportant un fusil M-16 et des munitions appartenant à Udi (Ehud) Fogel", le père de famille. L'arme a été retrouvée.

L'hypothèse du crime politique écartée
De son côté, le chef militaire pour le nord de la Cisjordanie, le colonel Nimrod Aloni, a estimé qu'il ne s'agissait pas d'un crime prémédité et politiquement motivé.

"Je crois personnellement que ce qui a inspiré (les suspects) était de pénétrer dans une colonie et peut-être de voler un fusil. Le meurtre qui a eu lieu n'était pas planifié au départ", a expliqué le haut gradé lors d'une conférence de presse. "Je pense qu'ils ont agi seuls sans la moindre direction", a-t-il ajouté.

Le colonel Aloni a promis que "le calme allait revenir à Awarta".

Lors de son enquête, l'armée israélienne a placé en détention plusieurs centaines d'habitants d'Awarta, un bourg de 7.000 âmes, relevant leurs empreintes digitales et ADN. Des centaines de suspects avaient été interrogés par le Shin Beth.

L'annonce des arrestations -qui survient à la veille du début de la Pâque juive- a été accueillie avec satisfaction dans la colonie d'Itamar.

La colonie d'Itamar a été la cible ces dernières années d'une série d'attentats palestiniens, dont une attaque armée en juin 2002, qui avait fait quatre morts (une femme et trois enfants).

Syrie 12 morts ce week end , le total depuis le début est de 200 morts. Où sont les manifestations en occident?

Associated Press

Douze personnes sont mortes dans des affrontements entre manifestants et forces de sécurité dimanche en Syrie, selon un nouveau bilan fourni lundi par une ONG syrienne.
Huit personnes ont été tuées par balles dans la ville de Homs (centre du pays) et dans un village voisin, a affirmé Ammar Qurabi, président de l'Organisation nationale des droits de l'Homme. Quatre manifestants ont également trouvé la mort dans les villes de Latakia et Idlib (nord), a-t-il ajouté.
Le précédent bilan fourni par des témoins et des militants des droits de l'Homme faisait état de trois morts.
Un mois après le début du mouvement de contestation contre le régime syrien, plusieurs milliers de personnes ont à nouveau manifesté dimanche à l'occasion de la fête nationale, malgré les annonces faites la veille par leur président Bachar el-Assad sur la levée prochaine de l'état d'urgence.
Selon les organisations de défense des droits de l'Homme, la répression menée par le pouvoir a fait plus de 200 morts.
Par ailleurs, selon le quotidien américain Washington Post, qui cite des câbles diplomatiques fournis par le site Internet WikiLeaks, le département d'État a secrètement financé l'opposition syrienne, notamment la chaîne anti-gouvernementale Barada TV, basée à Londres et captée en Syrie. Son rédacteur en chef, Malik al-Abdeh, est cofondateur du parti d'opposition en exil Mouvement pour la Justice et le développement.
Selon les documents en question, les États-Unis auraient fourni au moins 6 millions $ US à M. Barada et à plusieurs groupes d'opposants en Syrie même. Le Washington Post précise que les câbles de WikiLeaks ne permettent pas de savoir si ce financement se poursuit à ce jour.

Aujourd'hui Pessah - la pâque juive fête de la liberté de la nation juive.

La Pâque juive ou Pessah dure 8 jours ,elle  commémore la sortie d'Egypte et la naissance d'Israël en tant que peuple. Elle est, plus généralement, la fête de la liberté.




On consomme des herbes amères, à un moment précis de la soirée, en mémoire de l’amertume des esclaves hébreux ; de l’agneau, en souvenir du sacrifice demandé aux Israëlites quelques jours avant leur libération selon le texte de l’Exode (un os de mouton est présent sur la table) ; 3 matzot, symboles des Patriarches- pain sans levain car lors de la fuite d’Égypte il n'y avait pas de temps pour le faire lever ; un légume trempé dans de l'eau salée (évoquant les larmes de l'esclavage) , le Karpass (persil, radis, céleri ou pommes de terre, légumes verts – symbole du renouveau de la nature) ; un œuf dur, souvenir du deuil de la destruction du Temple ; des dattes, des noix, pommes et amandes, (ou harroset), symbolisant les briques fabriquées pour les égyptiens. La rupture des matsot symbolise la rupture de la mer rouge.


Quatre coupes de vin (ou de jus de raisin) sont bues à des moments spécifiques de la soirée, en s’accoudant sur le côté gauche "comme des hommes libres".

Enfin, le souhait "l'an prochain à Jérusalem" est prononcé dans tous les foyers.

dimanche 17 avril 2011

100 000 coptes place Tahrir pour une constitution laïque en Egypte

par Mary Abdelmassih

(AINA) - Près de 100.000 chrétiens coptes ont organisé un rassemblement aujourd'hui en Egypte. La manifestation est partie du quartier copte Shubra vers la plceTahrir [liberté]. Beaucoup de musulmans ont rejoint la marche, ainsi que d'éminents militants coptes et les chefs des organisations copte de droits de l'homme.

«Nous voulons montrer à tous que les Coptes sont présents et ont des demandes justes et légitimes", a déclaré le père Mettias Nasr, un des organisateurs de la manifestation. «Nous voulons un état laïque et démocratique, sans clauses religieuses dans la constitution et des lois qui interdisent la discrimination."

Le rassemblement était organisé par le Mouvement copte  Maspero pour commémorer le 40ème jour de la mort de 9 Coptes, qui ont été tués par les musulmans et l'armée égyptienne le 9 Mars à des attaques contre le quartier Mokatam, dans la banlieue du Caire. Le cortège à manifesté leur memoire la forme d'une pyramide mobile avec des photos des morts, accompagnés de musique funeraire militaire et des scouts coptes, qui portaient des chemises rouges, blancs et noirs, les couleurs du drapeau égyptien.

Les organisateurs ont brandi des banderoles exigeant une nouvelle constitution qui met l'accent sur l'état civil, le jugement des responsables de l'incendie et de la démolition de  l'église de Soul le 5 Mars (AINA 05/03/2011) et de ceux qui ont tué les Coptes à Mokatam (AINA 09/03/2011).

Les Prêtres en tête du cortège, montraient des photos des victimes de Mokatam et des filles coptes qui ont disparu sans laisser de trace, en exigeant du Conseil suprême des forces armées de trouver les filles ", car les autorités savent qui sont les ravisseurs", a déclaré le père Filopateer, un des organisateurs. Des demandes ont aussi fait pour la libération des 18 jeunes coptes qui ont participé à sit-in à Maspero copte jeunesse Mars et qui ont été arrêtés le 17 Mars par l'armée et condamné à trois ans de prison sous de fausses accusations.

"Nous voulons que nos églises qui ont été ferméss par la sécurité de l'État soient rouvertes, les gens veulent prier et les églises sont fermées, dit le père Mettias.

Le Père Filopateer dit: «Quiconque attaque les Coptes n'est jamais sanctionné, les questions sont toujours réglées par des réunions de« réconciliation » ridicules, nous avons eu assez de réunions de réconciliation. Nous exigeons que quiconque attaque un Egyptien, qu'ils soit chrétien ou musulman, soit poursuivis. Nous sommes un pays qui va juger son Président, alors comment se fait queces gens ne sont pas traduits en justice. "


L'activiste Rami Kamel, membre du Mouvement de la jeunesse Maspero, a déclaré au journal Elyoum Elmasry que la manifestationle vise à revendiquer des droits copte, disant que la seule concession que les Coptes aient obtenu après neuf jours de sit-in à Maspero a été la rénovation de l'église de Soul, qui a été remise à l'Église copte cette semaine. Il a déclaré que le conseil militaire n'a pas honoré toutes ses promesses, comme traduire en justice les auteurs de l'attaque contre l'église de Soul ou de ceux qui ont attaqué les Coptes à Mokatam, la reprise des travaux à Maghagha et la réouverture des églises fermées sans aucune raison par les autorités.

"Nous allons continuer à utiliser des moyens légitimes pour faire pression sur le conseil militaire jusqu'à ce que nos revendications soient satisfaites", a dit Kamel.

la Turquie s'eloigne de l'occident et declare une "amitié éternelle" avec l'Iran

Les ministres turc et iranien des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu et Ali Akbar Salehi ont inauguré samedi un troisième poste frontière entre leurs pays et annoncé l'ouverture prochaine de deux autres points de passage, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

"Notre Premier ministre a fixé pour objectif de passer à 30 milliards de dollars d'échanges annuels avec l'Iran. C'est dans ce but que nous ouvrons ce poste frontière", a déclaré M. Davutoglu, cité par Anatolie, lors de la cérémonie d'inauguration à Kapiköy, dans la province turque de Van (est). "Nous annonçons au monde que la Turquie et l'Iran seront amis pour l'éternité", a-t-il ajouté.

M. Davutoglu a annoncé l'ouverture en juin d'un quatrième poste frontière avec l'Iran, à Esendere, dans la province de Hakkari (sud-est), puis d'un cinquième à Dilucu, dans la province de Igdir (nord-est), à une date qu'il n'a pas précisée. La Turquie et l'Iran ne disposaient jusque là que de deux points de passage sur une frontière commune de 499 km.

L'ouverture du poste frontière de Kapiköy intervient alors que l'ONU a adopté en juin des sanctions économiques contre l'Iran. Les Occidentaux soupçonnent Téhéran de chercher, malgré ses démentis répétés, à se doter d'une capacité nucléaire militaire sous couvert de son ambitieux programme civil. La Turquie, qui avait voté contre ces sanctions, a indiqué qu'elle les appliquerait, mais pas les mesures de rétorsion supplémentaires décidées par les Etats-Unis et l'Union européenne.

Guerre pour le petrole au Soudan: des paramilitaires musulmans tuent plus de 20 personnes au Kordofan-Sud

(AFP)
KHARTOUM — Plus de vingt personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées dans l'attaque d'un village par des paramilitaires du Nord-Soudan dans le Kordofan-Sud, Etat pétrolier nordiste à la lisière du Darfour, a indiqué jeudi le gouverneur adjoint Abdelaziz al-Hilou.

M. Hilou a accusé le gouverneur Ahmed Haroun, membre d'un parti rival et candidat contre lui lors des élections provinciales le 2 mai, d'avoir "organisé une attaque menée par les Forces de défense populaires contre (son) village", El-Faid Oum Abdoullah, dans l'est du Kordofan-Sud.

"Ils ont tué plus de vingt personnes et brûlé entre 300 et 500 maisons au petit matin. Deux femmes et quatre enfants, tués dans l'incendie de leurs maisons, font partie des victimes", a-t-il déclaré à l'AFP.

Selon l'ONG Human Rights Watch Khadafi utilise des armes interdites

France Soir
Les forces de Kadhafi sont accusées d'avoir utiliser des bombes à fragmentation à Mistrata vendredi soir, des accusations confirmées par l'ONG Human Rights Watch qui a dit avoir vu de telles bombes sur place. Ces bombes sont interdites depuis 2008.

Les armes à sous-munitions se présentent sous la forme de bombes ou de roquettes qui, en éclatant, dispersent des centaines de « sous-munitions ». Les mines « anti-personnel » est l’autre nom de ces sous-munitions qui n’explosent pas toujours au moment de leur largage, causant des ravages parfois des années après la fin de la guerre. Ainsi selon Handicap International, parmi les 13.300 victimes d’armes à sous-munitions, 98 % sont des civils et 27 % des enfantsCes bombes sont interdites d’être produites, vendues ou utilisées depuis le 3 décembre 2008, après la signature d’un traité à Oslo par 94 États. Les armes à sous-munitions utilisées par les troupes de Kadhafi auraient été produites par l'Espagne, un an avant que cet Etat ratifie le traité, croit savoir le New York Times.
Le régime libyen a démenti avoir recours à de telles armes

Il dement aussi massacrer des manifestants pacifiques, il a une grande tradition de dissimulation et d emensonge.
Il dementait avoir voulu fabriquer une bombe nucleaire pour ensuite enterrer en grande pompe ce programme pour rompre l'isolement international.

samedi 16 avril 2011

Bashar Al Assad verse des larmes de crocodile sur les victimes de sa police secrète

REUTERS

"Le sang versé nous fait beaucoup de peine (...). Nous regrettons la mort de toutes les personnes, civils ou forces de sécurité, et les considérons comme des martyrs". Le président syrien Bachar al-Assad a exprimé samedi sa tristesse suite à la mort de dizaines de personnes pendant des manifestations contre le régime, lors d'un discours devant le nouveau gouvernement retransmis par la télévision publique.


Il a également affirmé que la loi d'urgence, en vigueur depuis 1963, serait abolie dans une semaine maximum, lors d'un discours devant le nouveau gouvernement retransmis par la télévision publique. L'abolition de la loi d'urgence, en vigueur depuis 1962 et qui réduit sensiblement les libertés publiques, est l'une des principales revendications des protestataires qui réclament une libéralisation du régime.

Face à la contestation
"La commission juridique sur la loi d'urgence a élaboré une série de propositions en vue d'une nouvelle législation. Ces propositions seront soumises au gouvernement qui promulguera des lois (...) dans une semaine maximum", a dit le président Assad.

Oui bien sûr , les snipers sur les toits et les tirs en rafale sur des manifestants pacifiques se sont produits à l'insu de son plein gré!

vendredi 15 avril 2011

40% des Égyptiens veulent renier la paix signée avec Israël, les autres 60% l'acceptent SOUS CONDITION

Décidément, pourquoi signer des accords de paix dans ces conditions,? 
Pourquoi céder le Sinaï si un traité de paix peut être renié plus tard?
Pourquoi signer un accord de paix avec le gouvernement palestinien actuel ?
Ces traités ne valent pas le papier sur lequel sont écrits!

Une majorité d'Egyptiens ne sont pas favorables à des changements radicaux dans les relations internationales de leur gouvernement. Et cela comprend la paix avec Israël, selon un sondage de l'Institut pour la Paix internationale, organisation liée aux Nations Unies. C'est ce qu'a rapporté leWall Street Journal.
Amr Moussa

PHOTO: REUTERS , JPOST
L'étude montre que plus de 60 % des personnes sondées souhaitent que l'Egypte honore le traité de paix avec Israël aussi longtemps que l'Etat hébreu assure la création d'un Etat palestinien.[sinon, ils sont pour le renier eux aussi]

L'Institut montre aussi que 80 % des personnes interrogées ont une opinion favorable de l'ancien ministre des Affaires étrangères Amr Moussa, et le parti laïque Wafd se révèle être le groupe politique le plus populaire.
Si l'élection présidentielle se tenait aujourd'hui en Egypte, Moussa remporterait 37 % des suffrages, selon le sondage.
A l'opposé, seuls 2 % des personnes sondées soutiennent l'ancien patron de l'AIEA (Agence Internationale à l'Energie Atomique), Mohammed el-Baradeï.

Syrie , le risque d'une guerre civile et de partition se precise

Le Figaro

....Les manifestants semblent avoir été plus nombreux que jamais à travers tout le territoire syrien. Dès jeudi soir, à Suaïda, au cœur de la montagne druze, les gens étaient sortis dans la rue aux cris de «Nous sommes tous les petits-fils d'Atrash!». Le sultan al-Atrash, ami du prince Fayçal - le compagnon d'aventures de Lawrence d'Arabie -, fut un héros de la grande révolte arabe puis de la guerre d'indépendance. Aujourd'hui, le réveil nationaliste druze ne se fait ni contre les Ottomans ni contre les Français, mais bien contre la dictature baasiste.


Vendredi, dans la ville méridionale de Deraa, épicentre du mouvement de protestation - où on a compté le plus grand nombre de morts - des milliers de manifestants scandaient: «Plutôt la mort que l'humiliation.»

À Qamishli, à l'autre extrémité du pays, bourgade du nord-est, à majorité kurde, les manifestants affirmaient leur solidarité, hurlant : «Par notre âme et notre sang, nous nous sacrifierons pour toi, Deraa.»

Agitation similaire dans les villes de Baniyas, Homs et Lattaquié.

À Damas, des manifestants se rendaient en fin d'après-midi vers la place centrale des Abbassides. En l'absence de tout journaliste indépendant sur le territoire syrien, ces nouvelles sont reçues au Liban par messages Twitter ou Facebook. «Il semble qu'on ait atteint un point de non-retour en Syrie, que rien ne pourra plus être comme avant, que les jours du régime sont désormais comptés», confie le consultant libanais en géopolitique Sami Nadar. Le président syrien continue à afficher au monde un visage serein: pourquoi donc refuse-t-il chez lui tout reporter étranger?

Plus grave encore, il semble qu'il y ait des dissensions au sein même de l'armée syrienne. Il y a trois jours fut enterré dans son village natal de Tal Kalah (frontière syro-libanaise, au nord de Tripoli) le conscrit Abdel Karim al-Masri. Ses cousins sunnites côté libanais affirment qu'il a été tué d'une balle dans le dos par un officier alaouite. Le médecin sunnite du Akkar (extrême nord du Liban) qui nous a raconté cette histoire et qui a de profondes connexions en Syrie ne cache plus aujourd'hui son inquiétude: «Si les choses continuent sur cette pente, on va droit à une guerre civile en Syrie et à une possible partition du pays, qui fera plusieurs centaines de milliers de morts!».

Deux roquettes tirées de Gaza: fin de la trêve/accalmie ?

reuters
Des Palestiniens ont tiré ce vendredi deux roquettes en direction des villes d'Ashadod et d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, a annoncé la police israélienne.
Ces tirs, qui n'ont fait ni victime, ni dégâts, mettent fin à une accalmie de plusieurs jours entre Palestiniens et Israéliens.

Paques juive à l'ère d'Internet



Flambée de dessins antisémites dans la presse arabe

Al Watan , Aabie Saoudite 7avril11
ADL via arutz7
Le juge sud africain Goldstone est revenu sur son rapport en disant qu'Israel n'a pas commis de crimes de guerre à Gaza en 2009 lors de l'operation "plomb durci" et qu'il n'aurait pas ecrit le même rapport s'il avait eu connassance à l'époque de ce qu'il sait aujourd'hui, à savoir que la justice Israelienne mêne une enquête sur chaque cas signalé - il y a 400 enquêtes en cours.

Inutile d'ajouter que le comité d'ethique inter-terroriste de Gaza n'a lancé aucune enquête sur les tirs de missiles sur des cibles civiles comme les villes, les écoles et les maisons de retraite....
Al-Dustur, Jordanie 5avr11
Le juif est deshumanisé nez crochu barbu , ou est un monstre habillé en soldat Israelien corrompant le juge GOLDstone , juif lui aussi.
Comme chacun le sait le juif aime l'or! etc. etc.
Filastin , Jihad Islamique gaza 5avr11

Un activiste anti-israelien enlevé et menacé de mort à Gaza (MàJ, Il est mort)

Desinfos

Vittorio Arrigoni, membre du mouvent anti-israélien International Solidarity Movement (ISM, lié au Hamas) enlevé et menacé de mort à Gaza.
Des Salafistes viennent de l’enlever à Gaza, l’ont brutalisé et menacent de le tuer si le Hamas ne relâche pas des prisonniers salafistes...Ils ont mis en ligne une vidéo édifiante.

JerusalemPost  Les forces du Hamas viennent de decouvrir son cadavre...les salafistes n'ont pas attendu la fin de l'ultimatum. La soif de tuer était trop grande , sans doute.
Le texte arabe qui a accompagné les images d'Arrigoni a également dit " l'otage italien n'est entré dans notre pays que pour répandre la corruption »et il décrit l'Italie comme: "état d'infidèles ".
Eoz
Lorsqu'on ne peut faire confiance à des assassins  jihadistes  dépravés  pour maintenir quelqu'un en vie pendant 30 heures, à qui peut on faire confiance?

Compte à rebours pour que les fous gauchistes habituels accusent Israël de sa mort: 3 ... 2 ... 1 ...

 Un site italien affirme que puisque que le Hamas a nié qu'il y ait  Al-Qaïda ou des  salafistes à Gaza, et puisqu'aucun arabe palestinien ne voudrait faire du mal à quelqu'un qui a tant fait pour eux , c'est forcement Israël qui l'a enlevé! CQFD

Arrigoni haïssait Israel voici un exemple de sa prose:

Communiqué de presse de Vittorio Arrigoni
Par Vittorio Arrigoni le 22 novembre 2008

Manifestement en violation de tous les droits de l’homme et civique et du droit international, j’ai passé les six dernières heures avec Andrew enfermés dans des toilettes dégoutantes remplies de puces et de parasites et sans eau potable.

C’est le traitement que nous avons reçu parce que nous avons annoncé une grève de la faim afin de demander la restitution des bateaux de pêche volés aux pêcheurs palestiniens au large des côtes de Gaza lorsque nous avons été enlevés par des soldats israéliens. »

De toute évidence il a été libéré par Israël depuis sans trop de dommages et, désormais, il pourra comparer les soi-disant violations de tous les droits de l’homme qu’il imputait aux Israéliens et les violations bien réelles de ses kidnappeurs palestiniens...

Mais qui, parmi les bonnes âmes qui réclament la « levée du blocus » israélien, comprendra que la Bande de Gaza n’est pas peuplée de saints et qu’en ouvrir grand les portes équivaudrait pour Israël à se suicider ? Qui voudra admettre qu’il est significatif que des Gazaouis traient ainsi un homme qui leur est tout acquis....Ces Salafistes ne sont pas pires que le Hamas lorsqu’il tue des membres du Fatah – qui ne prend pas de gants non plus avec les membres du Hamas en Judée Samarie... - Pas pire que le Hamas qui tire ou laisse tirer des roquettes anti-chars sur un bus scolaire israélien...

C’est cela la réalité palestinienne quand elle est sans fard...

Juliano Mer-Khamis, la dernière victime en date d'une longue lignée de pacifistes israéliens assassinés par des terroristes palestiniens

Giulio Meotti
"Bienvenue en enfer», dit un graffiti peint sur la route de Jénine, la capitale de "martyrs palestiniens" Trente kamikazes sont venus de cette ville en Cisjordanie. Ici, l'armée israélienne a combattu l'une de ses plus dures batailles, fait son chemin à travers les rues entièrement  piégées avec des explosifs.
Il s'agit de la même ville où le directeur et acteur israélien Juliano Mer-Khamis a été tué par des terroristes la semaine dernière.
Mer a choisi Jénine pour construire son utopie de la tolérance. Sa vie et sa mort sont la plus grande tragédie du pacifisme moderne. Les islamistes ne cachaient pas leur hostilité à l'art "déviant"  Mer-Khamis, qui aimait se faire appeler "à 100% Juif et 100% Palestinien."
La lignage de Mer comprend toute l'histoire de la gauche anti-sioniste d'Israël. Il était le fils d'un arabe chrétien qui était parmi les fondateurs du Parti communiste, l'utopie rouge bolchevique qui a rejeté le plan sioniste, qui a été fidèle à Moscou et qui a milité  pour un Etat bi-national [avec un majorité arabe].
La mère juive du directeur a été une icône pacifiste, Arna Mer, qui, pendant l'Intifada est allée à Jénine pour créer le "Théâtre des Pierres», un groupe expérimental pour les enfants palestiniens, où Mer-Khamis a travaillé lui aussi.Arna Mer a remporté le «Prix Nobel alternatif" remis chaque année par le Parlement suédois pour les militants humanitaires. Elle préférait être appelé "palestinienne", pas Juive ni israélienne. Elle a été arrêtée à plusieurs reprises lors des émeutes en protestant contre la politique israélienne dans les territoires. Elle a dit que "le sionisme est une idéologie raciste."
Pourtant, tout le pacifisme, idéalisme ni le radicalisme de Mer-Khamis ne l'ont pas protégé contre l'idéologie génocidaire à laquelle Israël a dû faire face depuis sa création. Tout comme Massoud Mahlouf Allon, un  immigrant juif pratiquant de 72 ans du Maroc, n'a pas été épargné par les terroristes, parce qu'il donnait des couvertures aux Palestiniens les plus pauvres. [ Il avait été poignardé et mutilé pendant qu'il distribuait des couvertures aux palestiniens.Et comment pouvons-nous oublier tous les kibbutzniks israéliens et les  pacifistes décimés dans les bus et les cafés au cours de la seconde Intifada?
Les attaques ci-dessus font d'autant plus froid dans le dos parce que les victimes étaient des gens prêts à échanger la terre pour la paix et la coexistence; parce qu'ils croyaient à un Israël plus moral, juste, démocratique et égalitaire, .
La haine indiscriminée du Juif

Le 5 Mars 2003, un kamikaze s'est fait exploser dans un bus allant vers l'Université de Haïfa, tuant 17 personnes et blessant grièvement des dizaines d'autres. Cette université a une forte proportion de musulmans et chrétiens parmi ses 13.000 étudiants et son corps professoral. Comme l'assassinat de Mer-Khamis, l'attentat visait à détruire l'idée même de la coexistence. Abigail Litle rentrait chez elle quand elle a été tuée. Elle faisait partie d'un projet judéo-arabe commun pour la paix.

Deux séries de meurtres brutaux ont eu lieu en Novembre 2002 à quelques jours d'intervalle. Douze Israéliens ont été assassinés à Hébron, et des hommes armés sont entrés dans le kibboutz Metzer, tuant cinq personnes.Les balles terroristes n'ont pas fait de distinction entre les colons religieux à Hébron les colombes libérales de Metzer. Les victimes à Hébron étaient tous des adultes, à Metzer, une mère et ses deux jeunes enfants ont été assassinés de sang-froid. À Hébron, la plupart des victimes étaient des soldats, à Metzer, toutes les victimes étaient des civils.
L'ironie est que le kibboutz a longtemps favorisé la coexistence avec les villages arabes voisins. les enfants arabes sont venus à Metzer pour jouer au basket nager dans la piscine. Comme Mer-Khamis, le kibboutz s'est opposé à la construction d'une clôture de sécurité entre Israël et la Cisjordanie. Les membres du kibboutz ont déclaré que la clôture priverait les agriculteurs arabes de l'accès à certains de leurs champs, qui sont en Israël.
Toutefois, ce pacifisme radical n'a pas mis le kibboutz à l'abri du crime infligé cette horrible nuit qui ressemble à la boucherie de la famille Fogel à Itamar. A Metzer les petits ont été assassinés dans leurs lits d'une balle dans la tête, vêtus de leurs pyjamas et tenant leurs ours en peluche. Ils sont morts dans les bras de leur mère, qui tentait de les protéger.
Lorsque Arna Mer-Khamis commencé son théâtre expérimental, il y avait six garçons palestiniens. Cinq d'entre eux sont morts lors d'attentats-suicides comme "martyrs". Maintenant, le trou noir de la haine a englouti aussi le splendide fils israélien de cette utopie sombre.
Le corps de Mer-Khamis  a été transféré dans un poste de contrôle aux autorités israéliennes. C'était son retour à la réalité triste. Thucydide de la Grèce antique a dit qu'il est normal que les enfants enterrent leurs parents, mais que les parents enterrent leurs  enfants enfreint les lois de la nature et déclenche la colère des dieux. C'est la différence la plus importante et la plus triste entre Israël et le reste du «monde civilisé».La haine ne fait pas de distinction entre les cibles juives.


Giulio Meotti, journaliste à Il Foglio, est l'auteur du livre: "New Shoah: The Untold Story of Israel's Victims of Terrorism"