samedi 24 janvier 2015

l'Islam n'aime pas les poètes

Les Poètes arabes à l'époque de Mahomet étaient souvent athées, ironiques ou cyniques, tout comme ...les journalistes de Charlie Hebdo

Le Coran leur consacre justement la Sourate 26 , dite  "les poètes" qui les traite de diaboliques, calomniateurs, pécheurs, menteurs, hypocrites et infidèles :

3.Il se peut que tu te consumes de chagrin parce qu'ils ne sont pas croyants!
4.Si Nous voulions, Nous ferions descendre du ciel sur eux un prodige devant lequel leurs nuques resteront courbées.
5.Aucun nouveau rappel ne leur vient du Tout Miséricordieux sans qu'ils ne l'esquivent.
6.Et ils ont traité de mensonge [tout ce qui leur vient du Seigneur]. Il leur viendra bientôt des nouvelles de ce dont ils se raillent.
7.N'ont-ils pas observé la terre, combien Nous y avons fait pousser de couples généreux de toutes sortes?
8.Voilà bien là une preuve! Et la plupart d'entre eux ne croient pas.

Suit un fastidieux passage sur Moïse et Pharaon , puis :

221.Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent?
222.Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur.
223.Ils tendent l'oreille... Cependant, la plupart d'entre eux sont menteurs.
224.Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent.
225.Ne vois-tu pas qu'ils divaguent dans chaque vallée,
226.et qu'ils disent ce qu'ils ne font pas?
227.à part ceux qui croient et font de bonnes œuvres, qui invoquent souvent le nom d'Allah et se défendent contre les torts qu'on leur fait. Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils [éprouveront]!


Or dans le même Coran, Sourate 5 Verset 33 voila ce qu'Allah ordonne pour ceux qui " sèment la corruption sur terre"  ce que faisaient "les poètes :

33 "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terrec'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment"

vendredi 23 janvier 2015

Jérusalem, prêcheur palestinien : les musulmans qui ont condamné l'attaque contre Charlie Hebdo sont des faux savants islamiques

Extrait : Dans un sermon prononcé à la mosquée Al-Aqsa le 16 janvier 2015, Cheikh Ali Ahmad dit « à ceux qui ont fait preuve d’insolence envers le prophète Mahomet : si vous n’arrêtez pas de proférer de telles choses, vous subirez une réaction encore plus sévère que celle de Paris. ...C’est la plus grande catastrophe : des gens prétendant aimer Allah et Son prophète  dénoncent et condamnent la défense du prophète Mahomet.

Le Cheikh se base sur le Coran, versets 32 et 33 de la Sourate 5, j'ai mis en gras et souligné la partie pertinente:
32 "C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. " (Source: le site musulman classique , Fleur d'Islam

Tuer une personne  coupable de meurtre ou de corruption n'est pas une abomination...
La corruption c'est s'opposer a l'islam par la parole, c'est inciter à la dissolution des mœurs, c'est le blasphème, c'est ce qu'ont fait les journalistes de Charlie Hebdo.

Le verset suivant,  précise qu'Allah ordonne de tuer ou d'estropier ou de CRUCIFIER le coupable de corruption:


33 "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terrec'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,"


jeudi 22 janvier 2015

Egypte: apologie du nazisme dans un quotidien populaire.

Sous prétexte que Rudolf HESS est né et qu'il a vécu 14 ans en Egypte , le populaire journal Al Masry al Youm (+/- "L'Egypte au jour le jour") publie sa biographie, prétexte de nombreuses photos d'Adolf Hitler. Je reproduis ici l'article d'Ahmed Hamdi traduit par google pour vous faire ressentir la fascination, l'admiration et une tendre nostalgie pour Hitler et les nazis qui en émane: 


L'HISTOIRE DE L'ADJOINT D'HITLER DANS LE PARTI NAZI: IL VIVAIT DANS L'OUEST 14 ANNÉES .. ET EST MORT SUICIDÉ APRÈS TROIS TENTATIVES INFRUCTUEUSES   par   21, JANV









Atmosphère de joie imprégnait la maison du marchand allemand Richard Rudolf Hess, dans Zifta Gouvernorat de Gharbia, dans le 26 Avril 1894, et la maison regorge Palmenin amis Egyptiens, aujourd'hui un jour de joie et de célébration, dans lequel le petit garçon allemand Rizk appelé «Walter», entrez le bonheur au cœur de sa mère et son père Peut-être toute la ville, mais la collecte des sympathisants ne se rendent pas compte que ce nouveau-né portent également le bonheur de sa famille portera dans son cœur, la cruauté et de la misère pour des millions et des célibataires, et un jour deviendra un député de «chef de file le mal.»
Le père de «Walter» vivent en Égypte depuis des années, et a choisi d'évaluer ses activités dans la ville de Zifta précisément, où propriété villa et atelier fabrication et la réparation de machines et équipements coton gins agricoles, en plus de coton Mahga et Oapuren de farine, et une zone agricole de 93 hectares main Kafr Junaidi.
Et son fils était né «Walter» et a grandi dans les centres paysans de la ville, et aimait l'histoire et le lire et l'étudier, mais que son père craignait la perte de richesse et d'affaires, ces vieux exterminés dans la fabrication. Et échoué toutes les tentatives garçon «Walter», le fils de 14 ans, de persuader le désir de son père de se incliner à la fin de la volonté de son père, mais qu'il ne est pas seulement la qualité de l'étude, mais sa place, aussi, est devenu un peu adolescent à quitter sa famille et le pays qui sont soulevées par son successeur et la tête en Suisse pour étudier, pour commencer un nouveau chapitre dans la vie de «Walter», ou abrégé son nom est devenu plus tard connu seulement par «Rudolf Hess».
Au fil des ans et nous sommes à la périphérie de 1914, les tambours de guerre frappent en Europe, semble une guerre mondiale à l'horizon, alors qu'il était assis «Hayes» sirotant bière avec ses amis, et de parler dans le bar seulement pour la guerre, les jeunes sont heureux de participer et d'autres craignent le visage de balles, mais le jeune Allemand, a été la décision finale a été prise, si ce ne est pour moi d'étude a estimé l'histoire Vsahark dans la fabrication.
Explosions résonnent, Est-ce le moment de la mort, Maman, souvenirs hantent la tête du jeune homme avec le 19-ans, se souvient de ces derniers jours qu'il passa dans la ville Zifta chère à son cœur, le centre de sa famille, il ya deux ans, la verdure et les agriculteurs, les mots arabes qui sont bien comprises, de bons Egyptiens, non bonne ici ni miséricorde, que l'odeur de la mort remplit la terre et le ciel, peut-être la récente visite du Zifta est adieu, ceux de revoir à la famille et aux proches et amis, des coups de feu et des explosions plus proches du cœur bat plus vite, et un moment au son d'une explosion et pleurer et a gardé le silence à la fois rapidement, et les lumières se sont éteintes dans l'esprit «Hayes».
Ouvrir «Hayes» ses yeux, essayant de comprendre ce qui se passe autour de lui, entendre les spasmes et les sons des femmes Tuasiha, réalise maintenant qu'il a été blessé dans la guerre, et se trouvant dans l'un des hôpitaux de campagne, il semble que la fin ne est pas encore venu et que la délivrance était le destin, ce destin qui remords par beaucoup alors et souhaitent se il avait revendiquée dans la bataille comme des millions d'autres, mais l'ange de la mort n'a pas encore été commandé déverrouille son âme.
Alors que «Hayes» récupéré Fils de blessure, ne savait pas que son père, qui se est échappé de exercé et son désir de le forcer à exercer son métier à la guerre, il avait commenté en Allemagne est l'autre, après la Première Guerre mondiale, et a perdu tout ce qui suit confisqués Bretagne toutes ses possessions dans Zifta.
La fin de la guerre, il rejoint le pilote, qui a été blessé deux fois, pour «Frickorbz» parti d'extrême-droite, qui sont d'anciens soldats, et a participé avec les membres de son parti dans la répression de soulèvements des socialistes allemands par la force et la violence, et a rejoint la jeune Université de Munich, la province de Bavière, en Allemagne, pour étudier cette fois de la science politique, avant à se joindre à l'Organisation de l'antisémite croit fils avantage race aryenne, a également été touché dans l'intervalle Balbrovissour Carl Hawshofer, un ancien général, a ses pensées sur l'expansion et ethnique «dilatation lieu allemande à vivre en raison d'autres peuples».
Deux années se sont écoulées depuis la fin de la guerre, ceux qui ont changé beaucoup, beaucoup dans les foules de gens, et ne ont pas «Hayes» exception, et aujourd'hui, le premier de Juillet 1920, assis dans un bar en sirotant ses favoris de bière, écouter à l'homme ses mots semblent enthousiastes et inspirants, cet homme appelle à parti appelé Parti nazie, ses idées ne semble pas trop mal pour lui.
Je pense que je ai trouvé ce que je cherche, afin qu'ils marchais idées Boukhatrh, et les mots de cet homme, aux cheveux bruns Redressement de son côté en descendant de touffes simples sur son front, et orne son visage de Sharp petite, entre le cœur et chatouille les sentiments, je vais rejoindre ce sont les idées qui me conviennent.
 «Hitler»
Il a rejoint parti «Hayes» nazie, et était membre n ° 16, puis est devenu le propriétaire de la 26-year-old adjoint et fidèle à son commandant, qui ne savait pas son nom devant ses paroles entendues dans le bar, mais que depuis touché sur les oreilles ne Anasseh, Adolf Hitler.
Sam «Hayes» murmure avec son chef «Hitler» sur la terre de leur cellule froide prison Landsberg, en 1923, ce qui est arrivé? Lorsque nous ne parvenons pas? Le plan semble à la cour, mais qu'il ne allait pas comme prévu?, Étaient toutes les questions de discuter sa réponse après le plan établi par le Hitler du coup d'Etat et se emparer du pouvoir par un échec Bavière, et a été «Hayes», comme d'habitude, depuis qu'il a rejoint le parti, chef de file des idées enthousiaste, et le soutenir Dans toutes les étapes, ceux qui les ont jetés en prison Gaaheb. Malgré ce qui est arrivé, mais le duo a profité du temps en prison, il a décidé de «Hitler» d'écrire un livre intitulé «Mein Kampf», édité par son assistant «Hayes».
«Hayes» (extrême droite) et «Hitler» (extrême gauche) pendant le temps des visiteurs interrogés détention, 1924
«Hayes» est sorti et son chef de la prison en 1925, et est devenu le secrétaire privé du chef du parti nazi, en dépit de ne pas avoir une position de leader dans le parti lui-même, et dans la même année, son père est retourné à la ville, ce qui lui retiré par la force, Zifta, et a été en mesure de restaurer sa propriété, dont il dit « Hayes », selon les documents, que le britannique« Qrsnoa eux ».
Au fil des jours et des mois et des années, une confiance accrue dans le chef et secrétaire nommé président du Comité politique central du parti nazi, en 1932, avant de devenir vice-Führer tard après avoir reçu «Hitler» règle. Il connaissait «Hayes» obéissance aveugle au chef, afin qu'un jour il a dit: «voir fièrement que seulement un homme reste en dehors du champ d'application de la trésorerie, qui le Führer, ce est parce que tout le monde se sent et sait qu'il a raison, et restera toujours sur la droite».
tambours de guerre frappent à nouveau en Europe, le monde à une date avec une nouvelle guerre mondiale, se assit sous Führer, Rudolf Hess, dans son bureau à penser sur le sort de son père, qui vit encore en Egypte, pas Bbaida de l'emprise de l'anglais, comment peut pour sauver son père le sort sait exactement il peut être pire que quiconque l'aurait cru, Kamal al-Din Galal, oui, ce est la solution, un ami égyptien serait certainement l'aider.
«Hayes» en face de la foule et le Führer: «Hitler est l'Allemagne, et l'Allemagne est Hitler»


ICICICICI I  
Appelé «Hayes» ami «Jalal», jour ont commencé avant la guerre, ensuite effectué un message au gouvernement égyptien dirigé par Ali Pacha Maher, dans lequel il dit: «Vous savez que je suis né avec vous en Egypte, et je aime l'Egypte et les Egyptiens avez vécu dans vos jours de pays de mon enfance, et je veux que vous rapportez Bsverm à Bruxelles pour être transféré au Caire, je espère que le gouvernement égyptien pour faciliter Voyage et mon père et la mère, ainsi que certains Allemands qui ont été arrêtés par la guerre à retourner dans leur pays. » Le gouvernement égyptien a répondu à la demande du sous-Führer et sa famille ont déjà voyagé dans un autre paquebot allemand, les ports égyptiens gauche.
La guerre a éclaté, et l'Allemagne a envahi le pays après l'autre, mais que l'Allemagne se battait sur tous les fronts, et malgré tous les endroits quantité qui «Hayes», mais il n'a jamais été propriétaire d'une décision cruciale dans l'État de «Hitler», mais guidée l'idée au cœur des embrayages de la guerre et de la gravité, pour obtenir une victoire diplomatique et maintenez un traité de paix avec Aizra, font Allemands passaient leur temps dans la guerre, les Soviétiques à l'autre avant, décide d'aller au cœur du territoire ennemi pour les convaincre de sa propre paix.
«Hayes» à côté «Hitler»
http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01952/Rudolf-Hess_1952223c.jpg
Frappez le vent froid contre le propriétaire de la 47-year-old ouvre le plan allemand porte Armée de l'Air sur le territoire britannique, avait décidé de sauter Bmazlth près du duc de la maison de Hamilton pour lui demander sa proposition pour la paix, il ne savait pas qu'il saute de la porte de l'avion allemand à la paix est loin de sa portée, mais il est à la portée de l'armée britannique.
Attrapez le «Hayes» après l'atterrissage sur terre britannique, et les détails restants de son arrestation vagues, contradictoires les rumeurs, mais ce qui est connu au sujet de ces moments que les agents britanniques ont vu que «Hayes» mentalement déséquilibrée, et pensé que ce «demi-fou», et je pense que le premier ministre Grande-Bretagne, Winston Churchill, que «Hayes» parle au nom de lui-même que, d'ordonner la vérification en prison, et traité comme prisonniers de guerre par de haut rang.
«Hayes» pendant les essais Njørnberg
Le «Hitler» est devenu fou quand il a appris ce qu'il a fait de son adjoint, et a arrêté tous les assistants «Hayes», a dit le député avait blessures folie, et justifiée «Hayes» se ouvriers «Hitler» en disant qu'il a été préparé à l'avance pour couvrir la défaillance diplomatique de planifier. 
La fin de la guerre, en 1945 et suicidé «Hitler» et a pris «Hayes» aux essais «Njørnberg» célèbre, de se asseoir à côté de collègues des dirigeants nazis, qui ne avaient pas vu depuis quatre ans, alors que l'affaire est le cas, admis Bahrafh l'extermination des Juifs dans l'Holocauste, mais il n'a aucun regret pour ce qu'il a fait, ce est ce qui fait écho dans la salle d'audience: «Je ne regrette pas .. et me retournai le temps que vous faites ce que vous avez fait que vous savez que ce est la fin», à être condamné à mort, mais le diagnostic aussi déséquilibrée psychologiquement lui sauvés de la mort , pour soulager la peine d'emprisonnement à vie.
Dernière mots «Hayes» avant la sentence

ICICIC9CI I

Il ya quatre décennies, n'a rien changé, se trouve encore le vieil homme «Hayes» dans la prison paie le prix Anasiall à Hitler, tenté par le suicide, qui est sous l'emprise de la Colombie, en 1941, mais la mort ne est pas venu et le temps après, et essayez à nouveau l'emprisonnement, en 1977, ne est pas venu comme l'Ange de la Mort, aussi, et aujourd'hui, le 17 Août 1987, est le troisième, a prononcé aujourd'hui une mort inévitable, combien de fois me échappe et je ne cours pas loin de lui, je étais à la guerre et ne meurs pas, je ai essayé de se suicider et ne meurent pas, condamné à mort a été exécuté, CVA évasion O mort, le jour où la réunion ne serait pas irremplaçable, propriétaire de AL93-année-fil électrique relie fortement à la nuque et le dernier souffle de son corps, la fin de sa vie, celle qui a commencé dans le cœur des champs égyptiens, et les jours voulait probablement se il y est resté.
«Hayes» en prison en 1984

Argentine: meurtre d'un magistrat gênant pour l'Iran et pour la presidente Cristina Kirchner

Nouvel Observateur 
Je suis Nisman. Yo soy Nisman. En français et en V.O., le slogan a été repris en chœur lundi soir 19 janvier en Argentine lors des manifestations en hommage à Alberto Nisman, le magistrat qui accusait la présidente d’avoir couvert les suspects iraniens d’un attentat antisémite se soldant par 85 morts en 1994. La mort de Nisman, quelques heures seulement avant ses très attendues révélations sur l’affaire devant le Parlement est une dangereuse étincelle dans un panorama très inflammable. Pourquoi la mort d’un magistrat risque de sacrément secouer le pays et dans quelle mesure ?

"Vérité, on veut la vérité", lit-on sur les réseaux sociaux. En cette fin de mandat, la corruption du gouvernement de Cristina Kirchner est dénoncée même dans ses propres rangs. La présidente a pris toute la mesure du danger et sa réaction a été immédiate : ordonner la déclassification de documents secret-défense afin d’élucider ce décès au plus vite et se dédouaner, via un long texte sur son site internet (intitulé "Encore une fois : tragédie, confusion, mensonge et interrogations"), d’avoir couvert Téhéran afin d’obtenir des bénéfices commerciaux. La rue, elle, n’a pas attendu que la justice enquête.
Alberto Nisman en 2013. (Natacha Pisarenko/AP/SIPA)

mercredi 21 janvier 2015

Un général Iranien tué en Syrie par Israël

AFP / Le Figaro 19/1/15 L'Iran a confirmé aujourd'hui la mort d'un général des Gardiens de la Révolution, l'armée d'élite du régime, dans le raid israélien hier sur le Golan syrien qui a également fait six morts parmi les membres du Hezbollah libanais.

"Un nombre de combattants et des forces de la Résistance islamique, avec le général Mohammad Ali Allahdadi, ont été attaqués par des hélicoptères du régime sioniste en visitant la zone de Qouneïtra (..) Ce général courageux et d'autres membres du Hezbollah sont tombés en martyrs", ont indiqué le Gardiens dans un communiqué publié sur leur site internet Sepahnews.

lundi 19 janvier 2015

Turquie: le Mossad a organisé les attentats de Paris

Les Echos Au lendemain de la participation du Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, au rassemblement qui a eu lieu dimanche à Paris pour rendre hommage aux 17 victimes d’extrémistes islamistes, Recep Tayyip Erdogan, le président turc, a adopté un ton beaucoup moins consensuel, voire conflictuel. « La duplicité occidentale est évidente », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse organisée lundi soir, raconte le Financial Times . « En tant que musulmans, nous n’avons jamais pris le parti de la terreur ou des massacres  : le racisme, les discours de haine, l’islamophobie sont derrière ces tueries », a lancé Erdogan. « Les coupables sont clairs : les citoyens français ont commis ce massacre et les musulmans sont blâmés pour cela », a-t-il ajouté. Et le président de se dire perplexe quant au manque d’efficacité des services de renseignement dans la traque des coupables.


Melih Gokcek à gauche, Erdogan à droite
Melih Gokcek, affilié au parti au pouvoir du parti islamiste AK, est non seulement le maire depuis 1994 d’Ankara, capitale de la Turquie, il est aussi le directeur du Contre-Espionnage Turc et Chef de l'unité Anti-Terroriste des services spéciaux.
Il a assuré lundi dernier que « le Mossad (les services de renseignement israéliens, ndlr) est certainement derrière ces incidents ».
Il a également lié les attentats survenus en France à la reconnaissance de l’Etat palestinien.
Ali Sahin, membre du Parlement turc et porte-parole du parti AK, la semaine dernière, a pour sa part indiqué qu’il soupçonnait que ces massacres aient été commis dans le but de « blâmer les musulmans et l’islam ».


Le drapeau français brûlé à Jérusalem par des palestiniens


Un grand nombre de manifestants ont brûlé le drapeau français devant la Mosquée Al Aqsa sur le Mont du Temple, le lieu le plus saint du Judaïsme.

Quelque 500 manifestants se sont rassemblés après la prière du Vendredi 16 janvier 2015, dénonçant la publication par l'hebdomadaire satirique français du portrait de Mahomet sur sa couverture mercredi dernier. Les manifestants scandaient "djihad, djihad, nous mourrons au nom de Dieu" suivi de "Allahu Akbar" [Dieu est la plus grand »et« Muhammad [est] notre maître et leader pour toujours. "

La manifestation s'est déroulée sans incident.


voici la vidéo publiée par  la page facebook du Shabbab news agency ( agence d'information des "jeunes"):
Par prudence la police israélienne n'a pas bronché.

vendredi 16 janvier 2015

La ville égyptienne de Rafah sera détruite !

 La ville égyptienne de Rafah sera totalement déplacée de 2 km !







Par Israpresse le 8 janvier 2015.
.
Photo by Abed Rahim Khatib/Flash90
Le gouverneur égyptien du District du Nord Sinaï, Abd al-Fattah Harhour, a annoncé jeudi, lors d’une conférence de presse, que les autorités égyptiennes avaient décidé de déplacer totalement les habitations du côté égyptien de la ville de Rafah, le long de la bande de Gaza, afin d’établir une zone tampon de 2 km de large avec la frontière. La nouvelle ville comportera des zones résidentielles « adaptées à la nature et aux traditions des habitants de Rafah », a précisé le gouverneur. Les travaux ont déjà commencé et 1220 maisons abritant 2044 familles vont être détruites.  Cette initiative devrait régler définitivement, dans cette zone, le problème des tunnels construits sous la frontière avec Gaza . ML






Islamophobie

Islamophobie Elder of Ziyon

lundi 12 janvier 2015

President égyptien : l'islam est hostile au monde entier, il faut le révolutionner

MEMRI a publié et traduit en français ce discours du président égyptien Al-Sissi devant les plus hautes autorités religieuses du monde sunnite, à l'université Al-Ahzar au Caire. Ce n'est rien moins qu'une information majeure qui n'a été relayée par aucun média classique français.

Il appelle un chat un chat et appelle à extirper de l'Islam l'idéologie hostile au monde entier , idéologie sanctifiée par des siècles d'enseignements.

Extrait :
 Il est inconcevable qu’en raison de l’idéologie que nous sanctifions, notre nation [la nation musulmane] dans son ensemble soit source de préoccupations, de danger, de tueries et de destruction dans le monde entier. 
Il est inconcevable que cette idéologie… Je ne parle pas de « religion » mais d’ « idéologie » – l’ensemble des idées et des textes que nous avons sanctifiés au cours des siècles, à tel point que les contester est devenu très difficile. On en est arrivé au point que [cette idéologie] est devenue hostile au monde entier. Peut-on imaginer qu’ 1,6 milliard [de musulmans] tuent une population mondiale de 7 milliards pour pouvoir vivre [entre eux] ? C’est impensable. 
Je prononce ces mots ici, à Al-Azhar, devant des prédicateurs et des érudits. Puisse Allah être témoin au Jour du Jugement de la sincérité de vos intentions, concernant ce que je vous dis aujourd’hui. Vous ne pouvez y voir clair en étant enfermés [dans cette idéologie]. Vous devez en émerger pour voir les choses de l’extérieur, pour vous rapprocher d’une idéologie réellement éclairée. Vous devez vous y opposer avec détermination.
[…]
Je le répète : Nous devons révolutionner notre religion.





Voici quelques exemples d'hostilité au monde entier qui sont imbriqués dans l'islam classique.

La méfiance aux juifs et aux chrétiens, assimilés aux gens injustes, est un commandement inscrit dans le Coran sourate 5 verset 51:
51. Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes
Le coran les maudit, allant jusqu’à prier pour leur anéantissement:
Sourate 9 versets 29 à 31 :

29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .30. Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité)?
31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.

Cette méfiance n'est pas que spirituelle, elle est violente, comme le montre le passage du Coran si souvent cité, partiellement, par les apologistes de cette religion: "Quiconque tue un homme c'est comme s'il tuait toute l'humanité" . Une citation qui prouve que l'Islam est LA religion de la paix.

Il s'agît du verset 32 de la Sourate 5 , j'ai mis en gras et souligné la partie passée sous silence sur les médias:
32 "C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. " (Source: le site musulman classique , Fleur d'Islam

Donc tuer une personne  coupable de meurtre ou de corruption n'est pas une abomination...
La corruption c'est s'opposer a l'islam par la parole, c'est inciter à la dissolution des moeurs, c'est le blasphème, c'est ce qu'ont fait les journalistes de Charlie Hebdo.

Le verset suivant,  précise que tuer le coupable de corruption n'est pas une abomination mais que c'est d'Allah qui ordonne de le tuer:

33 "La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,"
Notez bien qu'il s'agit d'une punition concrète, terrestre , pas seulement l'enfer dans l'au delà.

La violence du Talion est sanctifiée par le Coran

Sourate 2 versets 178, 179 la loi du talion est sanctifiée, elle permet d'atteindre la piète:
178. Ô les croyants! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allègement de la part de votre Seigneur et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux.
179. C'est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, ô vous doués d'intelligence, ainsi atteindrez-vous la piété.




Mahmoud Abbas a emprisonné un athéiste. IL N'EST PAS CHARLIE

Europe-Israël a traduit et publié une interview du palestinien l'athéiste militant Walid Al-Husseini publiée par The Daily Beast  Il y relate sa terrible expérience dans les geôles palestiniennes pour délit d'opinion.
Extrait:
"Je tenais un blog en arabe appelé « Nour Alakl » et avais une page Facebook satirique en anglais sous le pseudonyme d’ « Allah. » Mais en Octobre 2010, les forces de sécurité palestiniennes ont fait irruption dans un café Internet et m’ont arrêté. Jusque-là, j’avais eu l’impression que j’avais le droit à la liberté d’expression et à la liberté de croyance. Mais en prison, on m’a dit que mes écrits en ligne sur la religion et l’Islam étaient illégaux. On m’a dit que la société n’acceptait pas ces critiques.
J’ai été battu par des gardiens de prison qui ont exigé de savoir qui m’avait fait écrire contre l’islam. Dans leur esprit, je ne pouvais dire ces choses qu’au sein d’un complot, une conspiration. L’idée que je pouvais juste vouloir simplement exprimer mes pensées indépendantes leur était étrangère.
Les 10 mois que j’ai passés en prison palestinienne ont été les pires de ma vie. J’ai fait face à une pression constante pour me rétracter et nier mes déclarations. On m’a dit qu’ils avaient supprimé mon blog et que je devais m’excuser de l’avoir publié. Même après ma libération libéré, on m’a dit que je ne devais plus jamais utiliser Internet, ni rencontrer les médias."

Egypte: 3 ans ferme pour athéisme

OUEST FRANCE 

Un tribunal égyptien a condamné un étudiant à trois ans de prison pour avoir « dénigré » l'islam après qu'il a annoncé son athéisme sur son compte Facebook.

Le jeune homme de 21 ans a été condamné samedi par un tribunal de la province de Beheira (nord) pour avoir« dénigré une religion monothéiste, l'islam, en insultant Dieu et son prophète » selon son avocat, Ahmed Abdel Nabi.
 La loi égyptienne punit toute insulte ou manque de respect à l'égard des trois religions monothéistes que la Constitution du pays reconnaît et protège: l'islam, le christianisme et le judaïsme. 
L'étudiant, en détention depuis novembre, pourra être libéré sous caution en attendant son procès en appel, qui doit débuter le 9 mars, a ajouté Me Abdel Nabi. « Nous avons payé la caution de 1.000 livres (environ 118 euros) et nous attendons sa libération ».

L'athéisme largement refusé

Après qu'il ait annoncé être athée sur son compte Facebook, le nom du jeune homme était apparu dans un article de la presse locale. En réaction, ses voisins avaient multiplié les vexations, selon Ishak Ibrahim, chercheur au sein de l'Initiative égyptienne pour les droits individuels (EIPR) qui a suivi l'affaire. 
L'étudiant s'était rendu au poste de police pour porter plainte, mais il y a été arrêté et déféré devant la justice pour insulte à l'Islam, a précisé le chercheur. 
L'athéisme est largement refusé par une société égyptienne conservatrice, et les autorités religieuses du pays, musulmanes comme chrétiennes, ont à plusieurs reprises insisté sur la nécessité de le combattre. 
En juin, un chrétien a été condamné à six ans de prison car il avait insulté le prophète Mahomet sur Facebook, provoquant des heurts confessionnels dans son village du sud de l'Egypte. 

samedi 10 janvier 2015

Un saoudien prône la liberté religieuse: 10 ans de prison , 1000 coups de fouet en public

Raif Badawi
photo: amnesty

Amnesty International

Un témoin a confirmé à Amnesty International que la flagellation du militant saoudien Raif Badawi avait eu lieu le 9 janvier au matin, après les prières du vendredi, devant la mosquée al Jafali à Djedda.

Un témoin a confirmé à Amnesty International que la flagellation du militant saoudien Raif Badawi avait eu lieu le 9 janvier au matin, après les prières du vendredi, devant la mosquée al Jafali à Djedda.

Selon ce témoin, après la fin des prières, Raif Badawi, enchaîné, a été extrait d’un véhicule et transporté jusqu’à la place publique, devant la mosquée. Entouré d’une foule formée de simples particuliers et d’agents des forces de sécurité, il a reçu sur le dos 50 coups consécutifs. Cette épreuve a duré environ 15 minutes. Ensuite, il a été emmené dans le même véhicule.

« La flagellation de Raif Badawi est un acte d’extrême cruauté, prohibé par le droit international, a déclaré Said Boumedouha, directeur adjoint d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

« En ne tenant aucun compte des exhortations internationales à annuler cette flagellation, les autorités d’Arabie saoudite ont montré qu’elles nourrissaient le plus profond dédain pour les principes fondamentaux des droits humains. Raif Badawi est un prisonnier d’opinion ; son seul “crime” a été d’exercer son droit à la liberté d’expression en créant un site Internet dédié au débat public. Il doit être remis en liberté immédiatement et sans condition. »

Raif Badawi a été condamné l’an dernier à 10 ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende de 1 million de rials saoudiens pour avoir créé un forum en ligne destiné au débat public et « insulté l’islam ».

Il est prévu de répartir la peine de 1 000 coups de fouet sur une période de 20 semaines.

« Dix-neuf semaines de flagellation attendent Raif Badawi au long des mois à venir. C’est inadmissible. Les autorités d’Arabie saoudite doivent prendre sans délai des mesures pour que les flagellations ultérieures n’aient pas lieu », a déclaré Said Boumedouha.
09 janvier 2015



Voici le début de la torture publique de Raif Badawi à la sortie
de la mosquée Al Jafali à Djeddah :