lundi 26 septembre 2016

Jordanie: un ecrivain assassiné pour une representation d'Allah

Nahed Hattar
R.I.P
La Jordanie fait partie du front anti-Daesh, pourtant elle applique la même loi islamique. La preuve, on y juge pour, je cite: "insulte à l'Islam".


Le chroniqueur, de confession chrétienne, avait été arrêté le 13 août après avoir partagé sur son compte Facebook une caricature montrant un jihadiste barbu sur un lit au paradis entouré de deux femmes et s'adressant à Dieu comme un simple serviteur. Il lui demandait d'apporter un verre de vin, des noix de cajou et l'ordonnant d'emmener quelqu'un pour nettoyer la chambre, avant de lui faire remarquer qu'il devait frapper à la porte avant d'entrer.

La caricature, dont il n'est pas l'auteur, a pour titre: "Dieu des Dawaech", en allusion aux jihadistes de Daech (acronyme en arabe du groupe Etat islamique).




La caricature " Le Dieu de Daesh"


Après sa publication, le Premier ministre Hani Mulqi avait ordonné au ministère de l'Intérieur de convoquer l'écrivain et d'engager des procédures judiciaires contre lui. Il a été accusé d'"incitation à la discorde confessionnelle" et d'"insulte" à l'islam, qui interdit toute représentation de Dieu.