Rechercher dans ce blog

lundi 5 novembre 2012

Palestine: des parents envoient leurs enfants provoquer des soldats israéliens

Voici des enfants palestiniens envoyés par leurs parents provoquer des soldats israéliens .
Avec la connivence d'une nuée de "journalistes" (en réalité agent de propagande) qui photographient et filment la scène.Des filles (non voilées) et un garçonnet.
On devrait arrêter les parents pour mise en danger volontaire de leurs enfants!

Mise à jour 6-11-12
 Danilette à traduit sur son blog  ce que crie la fille à l'un des soldats israéliens  qui est arabe et a noté deux détails dans cette vidéo qu'il m'a été si  pénible de regarder/
Au time-code 00:26 on voit très bien la femme qui pousse la fillette blonde puis à 00:42 le petit garçon est attrapé et poussé violemment ! Il résiste, on le secoue !
Ces différentes vidéos ont été filmée au cours de la manifestation hebdomadaire à Nabi Saleh. Des enfants palestiniens ont été poussés vers les soldats et les ont injuriés en les maudissant dans l'espoir de documenter "l'agression des soldats israéliens" qui ne sont pas tombés dans le piège devant cette provocation.
La fillette s'adresse à un soldat en le maudissant et en lui disant "tu es traitre, je sais que tu parles arabe (elle s'adresse à un soldat arabe israélien), nous avons des soldats plus forts que vous, je vais te démolir la tête, après lui avoir craché au visage elle lui dit "voici pour ton sale visage, va t'occuper de ta mère au lieu d'affronter des petits enfants. Tu es traitre et tu tues des gens pour recevoir de l'argent de ces chiens (les Juifs).
Dans un passage, on voit une jeune palestinienne qui pousse de force violemment un petit garçon contre un soldat mais les soldats sont restés de marbre...


Les soldats rigolent , les palestiniens ont de la chance de ne pas avoir Bachar Al Assad face à eux:

Xinhua "Plus de 500 Palestiniens ont été tués et des centaines d'autres blessés depuis le début de la crise syrienne il y a plus de 19 mois."

La vidéo est sur le site palestinien du Hamas palpress

Aucun commentaire:

Publier un commentaire